Petites blessures et lésions cutanées

3202

Dans le cas de plaies plus importantes, comme par exemple les brûlures du deuxième degré, les plaies profondes ou très souillées ou encore celles nécessitant éventuellement une suture, il est indispensable de consulter un médecin.

Si nécessaire, il pourra procéder à une vaccination de rappel contre le tétanos.

Désinfecter la plaie et la protéger contre de nouvelles souillures sont les deux points essentiels à respecter. Certaines plaies cicatrisent mieux en milieu humide; on utilise dans ce cas des pansements dits occlusifs. Mais d’autres personnes préfèrent laisser sécher les blessures. Il existe une longue tradition dans l’utilisation de crèmes à base de kaolin ou d’oxyde de zinc pour favoriser l’assèchement des plaies ou absorber les exsudats (l’exsudat est un liquide organique suintant dans les tissus à travers les vaisseaux).

Lorsque les lésions cutanées ne sont pas imputables à des blessures, on a souvent affaire à des réactions inflammatoires, peut-être de type allergique. La peau ayant alors souvent tendance à se dessécher, il faut veiller à l’hydrater suffisamment. N’hésitez pas à consulter un spécialiste pour assurer une prise en charge correcte.

- Publicité -