L’alcool

3464

A force de vanter les bienfaits d’une consommation très raisonnable d’alcool (dilatation des coronaires, hausse du “bon” cholestérol, effet protecteur vis-à-vis de diverses affections dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer, l’artériosclérose, etc.), on a parfois tendance à sous-estimer les graves dangers liés à son abus.

La campagne “Ça débouche sur quoi?” (voir notre rubrique “L’information rapide”) ne vise en aucun cas le principe de la non-consommation, mais veut inciter à déguster l’alcool avec modération et discernement.

- Publicité -
Article précédent1…2…3…4…6…20!
Article suivantHuile de foie de flétan
Rédactrice en chef de vitamag® Rita Ducret-Costa, rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne (une ville à découvrir absolument, si ce n’est pas déjà fait), nutritionniste (une véritable passion!) et homéopathe (mais tout autant ouverte à la médecine classique). Aime plein de choses: tout ce qui touche à la santé, les langues, le sport, les contacts, etc.