Guettez les signes de carence en vitamine C!

    3615

    L’être humain est incapable de synthétiser cette précieuse vitamine. C’est pourquoi il nous est vital d’avoir un apport quotidien suffisant via l’alimentation. Cela d’autant plus que les quantités stockées dans notre corps sont très faibles, de l’ordre de 1,5 à 2 grammes.

    Dans la nature, tous les végétaux renferment de la vitamine C dans des proportions variables. Pour s’assurer d’en absorber les doses optimales, il faudrait respecter la règle des «5 portions de fruits et légumes par jour». Or, une étude a révélé que la consommation réelle de la population dans notre pays était inférieure de 40 % à cette recommandation.

    En plus d’un apport alimentaire pouvant être trop faible, cette vitamine est aussi extrêmement sensible à l’air, la lumière et la cuisson! Par exemple, un aliment conservé à température ambiante peut perdre jusqu’à 50 % de sa teneur en vitamine C en l’espace de 24 heures. Pour ces raisons, les risques de carence sont bien réels, plus particulièrement en période hivernale où l’on consomme moins de crudités.

    Beaucoup de personnes tireraient profit d’une cure de vitamine C

    Parmi ses nombreuses propriétés bénéfiques, on peut citer la protection des cellules par son action antioxydante, la participation au bon fonctionnement du système immunitaire et l’augmentation de la résorption du fer au niveau intestinal.

    Fatigue chronique, infections à répétitions, retard de cicatrisation sont autant de signes qui peuvent faire penser que notre organisme aurait besoin d’un apport supplémentaire. Une cure de vitamine C est alors vivement recommandée.

    - Publicité -