Acné: quelles solutions ?

    6

    Comme chacun le sait, l’acné, est une affection qui se manifeste par des éruptions cutanées. D’un point de vue physiologique, il s’agit d’une sécrétion excessive de sébum, substance qui contribue à l’élasticité de la peau. Cette sécrétion est stimulée par la testostérone, une hormone sexuelle qui existe chez l’homme et en quantité moindre chez la femme, ainsi que par la progestérone. L’excès de séborrhée dilate les pores de la peau où prolifèrent les bactéries, entraînant la formation de boutons.

    Du côté alimentation, les épices, ainsi que le café et l’alcool à fortes doses, sont à proscrire, car ils dilatent les vaisseaux et les pores du visage. Il est aussi indispensable de diminuer la consommation de graisses saturées (beurre, saindoux, viandes et laitages gras, lait entier). Par ailleurs, les graisses polyinsaturées des poissons et des huiles pressées à froid et crues (notamment carthame, tournesol et pépins de raisin) sont conseillées, car pourvues d’un effet anti-inflammatoire.

    Plusieurs nutriments sont bénéfiques en cas d’acné:

    • La vitamine A, vitamine de la peau par excellence, est intéressante pour ses actions décongestionnante et cicatrisante. Elle peut être prise sous la forme de carotène (comprimés de spiruline ou de carotte) ou, dans les cas les plus lourds, à fortes doses (50’000 U.I. et plus), strictement sur ordonnance médicale.
    • La vitamine E, cicatrisante, peut s’avérer utile, à raison de 100 à 400 mg par jour.
    • L’acide gamma-linolénique, acide gras polyinsaturé essentiel, puissant anti-inflammatoire, est présent dans les huiles de bourrache et d’onagre (en capsules).
    • Le zinc, indispensable au métabolisme de la vitamine A, mérite également d’être mentionné. La dose conseillée est de 15 mg par jour.

    L’homéopathie a aussi un rôle à jouer dans le traitement de l’acné. Pour ma part, je propose: Staphilococcinum 9 CH, 5 granules les dimanches; Thuya 7 CH, 3 granules 3 fois par semaine, le matin; Peau 4 CH et Surrenale 4 CH, 3 ampoules par semaine de chacune, en alternance, le soir au coucher. L’adjonction du remède de terrain (Pulsatilla, Natrum Muriaticum, Graphites, etc.) augmente nettement les chances de réussite.

    - Publicité -